Nos chiffres clés

Exercice 2017 (en millions de F CFA)

Activités

  2016                  

2017                

Variation
Dépôts clientèle    313 939 327 455 4,3 %
Créances clientèle 257 691 245 102 -4,9 %
Nombre d’agences en fin d’exercice 60 63 5,0 %

Structure

  2016 2017 Variation 
Total bilan 514 000 457 396 -11,0 %
Fonds propres (avant répartition) 41 268 39 230 -4,9 %
Effectif en fin de periode 366 385 5,2 %

Solvabilité

  2016 2017
Tier 1 (Fonds propres de base) 32 795 34 713
Tier 2 (Fonds propres complémentaires) 68  
Risk Weighted Asset (RWA) 266 945 249 595
Tier 1 + Tier 2 / RWA (%) 12,3 %  13,9 %

Résultat

  2016 2017 Variation 
PNB 29 747  29 785 0,1 %
Frais généraux d’exploitation (y compris amortissement) 17 986 18 491 2,8 %
RBE 11 761 11 295 -4,0 %
Coût du risque en montant (*) 3 515 3 532 0,5 %
Résultat Net 9 403 7 526 -20,0 %
Coefficient d'exploitation (%) 60,5 % 62,1 %  
Coût du risque (%) 1,4 % 1,4 %  
Rentabilité des actifs (ROA %) 1,8 % 1,6 %  
Rentabilité des fonds propres (ROE %) 25,9 % 18,7 %  

(*) Y compris fonds pour risques bancaires généraux

Rapport d'activités

ETATS FINANCIERS 2017 BOA-MALI

Les perspectives macroéconomiques 2018 du Mali s’annoncent favorables malgré les chocs exogènes et un contexte sécuritaire fragile.

L’économie malienne fait montre de résilience. Le taux de croissance devrait rester solide malgré un léger repli, passant de 5,3 % en 2017 à 5,0 % en 2018, grâce aux investissements publics et aux secteurs agricole et tertiaire.

La Banque achève l’exercice sous revue avec un total du bilan de 457 396 millions de F CFA.

Les dépôts de la clientèle enregistrent une augmentation de 4,3 %, pour s’afficher à 327 455 millions de F CFA à la fin de l’exercice 2017 contre 313 939 millions de F CFA à fin 2016.

Les créances à la clientèle s’élèvent à 245 102 millions de F CFA à fin décembre 2017 , comparativement à 257 691 millions de F CFA à fin décembre 2016, conséquence d’une politique de maîtrise des risques.

Le Produit Net Bancaire s’établit à 29 785 millions de F CFA à fin 2017, à un niveau similaire à celui de 2016.

Le résultat net est de 7 526 millions F CFA, en retrait par rapport à celui de 9 403 millions F CFA fin décembre 2016. Cette évolution s’explique par une politique d’assainissement qui s’est traduite par un accroissement des provisions pour créances douteuses et litigieuses.